logo facebook
Connexion  Accès professionnel ▼

Professionnel, connectez-vous pour accéder à vos tarifs

Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?

Vous être client ?
Demandez vos codes d'accès

Contactez-nous

Nous contacter

02 31 48 64 50


mars 2018

vendredi 16 mars 2018

Edito :

Il fait chaud, il fait froid.
Voici la pluie, voici la neige, voici la grêle, voici le soleil.
Le vent souffle, il ne souffle plus.
Les nuages arrivent, le ciel bleu est là.
Nous enfilons nos blousons, les enlevons, sortons nue tête et regrettons de n’avoir pas mis de couvre-chef.
Les routes sont verglacées, sèches, puis détrempées.
Mars dans toute sa splendeur…

Petit Rappel, les portes ouvertes de printemps se déroullent le week-end du 23, 24, 25 mars.

Petit message : Un client professionnel à perdu son téléphone chez nous. C'est un outil de travail complementaire à l'heure actuelle. Si vous l'avez trouvé, sachez que le propriétaire serait ravi de le récupérer. Vous pouvez le déposer à la pépinière.

Ci-dessous deux extraits de calendriers. Ils font référence à deux époques et deux cultures bien différentes mais tous les deux se rapportent à la nature.

Calendrier républicain :

VENTÔSE (19 Février/20 Mars) : Tire son nom des giboulées qui ont lieu et du vent qui vient sécher la terre de février à mars.

GERMINAL (21 Mars/19 Avril) : Tire son nom de la fermentation et du développement de la sève en mars et avril.

Calendrier celte :

Source : http://www.bretagne-celtic.com

Il s’agit de cycles courts (sur quelques jours). Cependant, les plantes sont présentes plusieurs fois par an dans le calendrier. Il y a 4 périodes pour ce mois.

Du 01 au 10-03 = Le saule
Du 11 au 20-03 = Le tilleul
Le 21-03  = Le chêne
Du 22 au 31-03  = Le noisetier

Nos conseils en jardinage :

Il est encore temps de planter les végétaux qui sont vendus racines nues, en motte et/ou conteneur (= pot). Les conifères, les arbres fruitiers, les tiges ornementales, les rosiers, les vivaces, les arbustes caducs et persistants, tout ce petit monde peut être installé dans votre jardin en ce moment. Ils vont s’enraciner au fur et à mesure des progressions du thermomètre et de la durée du jour. Vous veillerez simplement à l’approvisionnement en eau les premières années, pendant les périodes un peu sèches. Méfiez-vous des jours gris avec du vent. Il n’y a pas d’eau qui arrive au pied des plantations, le vent les dessèche plus vite et pourtant on a souvent la sensation que les plantes n’ont pas de besoins.

Entretien du verger :

Vous pouvez encore tailler les arbres fruitiers qui portent des fruits à pépins. Pour les autres, contentez-vous d’une taille légère qui éliminera les petites branches gênantes ou celles qui partent vers le centre de l’arbre.

Gazon :

Si c’est une création, vous pouvez préparer le sol. Ramassez les cailloux, dispersez de l’engrais, ratissez. Vous pourrez semer début avril.
S’il s’agit de regarnissage, même principe.
Si vous devez l’entretenir, vous pouvez finir de sulfater pour brûler la mousse. Ensuite, après avoir laissé agir la chimie et évacué la mousse morte, je vous conseille de chauler votre pelouse (pour remonter le pH de votre terre) car la mousse s’installe sur les terrains un peu acides. Au cours du printemps, vous pouvez épandre un peu d’engrais.

Massif :

L’entretien consiste à désherber et bien griffer la terre pour la décompacter.
Vous pouvez tailler les arbustes à floraison estivale (buddleia, lonicera grimpant, caryoptéris, clématites à floraison d’été, etc…). Par contre, ne touchez pas aux plantes qui fleurissent au printemps sinon vous risquez de supprimer les futures fleurs.
Il est temps de couper les chaumes fanés des graminées.
Rabattez (= coupez) au sol les vieilles branches de vos hortensias. Supprimez les bois morts et enlevez les fleurs fanées en coupant à 20 ou 30 cm en dessous des fleurs.
Vous pouvez apporter de l’engrais ou du compost décomposé aux pieds de vos arbres et arbustes.

Rosiers :

Rien à faire d’autre que d’épandre un engrais lent au pied, puisque vous avez taillé vos rosiers en fin de mois dernier. Si ce n’est pas le cas, qu’attendez-vous ?

GROS PLAN SUR …

Le mimosa de Paris


C’est pour cette plante, une fois n’est pas coutume, le nom vernaculaire qui est souvent moins utilisé que le nom latin. En effet, le mimosa de Paris, n’est autre que le forsythia !

 

C’est un arbuste…
Comment ça vous connaissez la plante par cœur ?
Comment ça vous savez que c’est une des premières plantes qui fleurissent au sortir de l’hiver d’une magnifique manière car elle se pare d’une multitude de fleurs jaunes ?
D’accord, mais saviez-vous que nous cultivons cette année trois variétés ?
Forsythia x intermedia ‘Lynwood gold’ (floraison jaune d’or)
Forsythia x intermedia ‘Spring Glory’ (floraison jaune vif)
Forsythia x intermedia ‘Marée d’or’®‘coutasol’ (floraison jaune d’or mais port étalé bas)
Oui ? Alors vous savez tout !
Saviez-vous également que c’est une obtention allemande de 1885 issue du croisement entre un forsythia suspensa et forsythia viridissima ?
Et que son nom latin est un hommage au botaniste et horticulteur écossais William Forsyth (1737-1804) ?
Votre réponse est encore oui ?
Passons alors à autre chose :

Rubus thibetanus ‘Silver fern’ ou Ronce du Tibet

 
D’un mètre cinquante à trois mètres en tous sens, cet arbuste sera parfait dans une haie libre ou dans un massif.
Les tiges, dans un premier temps, sont érigées puis se courbent à l’extrémité. Le bois de l’année est brun puis se couvre d’une pruine blanche avant l’hiver. Ainsi, à cette période, l’effet est saisissant. D’autant plus qu’à l’instar des ronces que nous connaissons, les tiges sont pourvues d’épines et que ces dernières sont rouge foncé.

Le feuillage est caduc et ressemble à celui des fougères (surtout de l’espèce polystichum polyblepharum lorsqu’il est jeune). D’abord vert/argenté, les feuilles deviennent très vite argentées. Il est à noter que le revers est quant à lui pratiquement toujours blanc/argenté. Attention, le pétiole rouge comporte des petits aiguillons.

En toute fin de printemps/début d’été, des fleurs apparaissent. Elles sont disposées en corymbes de 3 à 8 et comportent toutes 5 pétales de belle taille (par rapport à la fleur). Pour cette variété, la floraison est rose soutenu. Les bourdons et abeilles en raffolent. S’ensuit une fructification noire (non comestible à ma connaissance).

Contrairement aux exigences de la plante décrite en février (daphné), cette ronce s’accommode de tous types de sol. Elle préfère tout de même les sols drainés.

Seule l’ombre n’est pas à recommander pour son emplacement. Toutefois, sachez que chez moi, le rubus thibetanus ‘silver fern’ est pratiquement sous un gros salix alba ‘tristis’ (un saule pleureur).

L’entretien consiste à couper les vieilles tiges qui n’ont plus d’attrait (n’étant plus pruinées). Vous pouvez également procéder au rabattage arbitraire de la touffe. Un petit conseil, lors de l’opération n’oubliez pas vos gants ! Profitez-en également pour arracher les rejets. En effet, cette plante drageonne beaucoup.

Pour les discussions en famille ou entre amis :


‘Rubus’ viens du latin ‘ruber’ qui signifie ‘rouge’.
‘Thibetanus’ nous rappelle sa région d’origine.
Et si comme moi on recherche la traduction de ‘silver fern’, on découvre qu’en anglais cela signifie : fougère argentée.

Proverbes et citations :

Si mars commence en courroux, il finira tout doux, tout doux.
&
Quand il pleut à la Saint Aubin (1er mars), il n’y aura ni lin ni foin.
&
Toujours Saint Aubin nous garde quelque chose en son pépin.
&
Quand il pleut à la Saint Aubin, l’eau est plus chère que le vin.
-----
A la Saint Jacob ou Saint Joavan, [saint d’origine bretonne] (2 mars), dans nos pays, les pies commencent leur nid.
-----
A la Sainte Cunégonde (3 mars), la terre redevient féconde.
&
A Sainte Cunégonde, le tonnerre annonce un deuxième hiver.
-----
De Saint Casimir (4 mars), la douceur fait peur aux jardiniers et aux laboureurs.
-----
Souvent à la Saint Adrien (5 mars) gelée ne gèle que les mains.
-----
Au jour de Sainte Colette [de Corbie] (6 mars) commence à chanter l’alouette.
-----
Mars est capable de tuer les bêtes à l’étable.
-----
De Saint Jean de Dieu (8 mars) à Saint Grégoire (12 mars) vents et giboulées font notre désespoir.
-----
Semé à la Sainte Françoise [romaine] (9 mars), ton grain aura du poids.
-----
S’il gèle au jour des quarante martyrs, il gèlera encore quarante jours au pire.
-----
Bon rédeux [éleveur de lapins] à la Saint Euloge [de Cordoue] (11 mars) voit les jeunes lapins à l’auge.
-----
Censiers, si vous voulez m’en croire, tondez vos moutons à la Saint Grégoire [le Dialogue] (12 mars).
[Censier : se dit d'une personne qui percevait ou payait le cens (redevance que le possesseur d'une terre payait au seigneur)].
&
Le jour de Saint Pol (12 mars), l’hiver se rompt le col.
-----
Belle Sainte Euphrasie [de Constantinople] (13 mars) met pommes à l’airie.
-----
Pluie de Sainte Mahaud [Sainte Mathilde] (14 mars) n’est jamais trop.
-----
A la mi-mars, le coucou est dans l’épinard.
-----
En mars, les vaches au pré, si ce n’est pour manger, c’est pour s’y gratter.
-----
Sème tes pois à la Saint Patrice (17 mars), tu en auras à ton caprice.
&
Quand il fait doux à la Saint Patrick (ou Patrice en français), de leur trou sortent les écrevisses.
-----
A la Saint Narcisse (18 mars) les mouches, aux pêcheurs les touches.
-----
A la Saint Joseph (19 mars) revient l’aronde [l’hirondelle].
&
Pour la Saint Joseph chaque oiseau bâtit son château.
&
A la Saint Joseph beau temps, promesse de bon an.
Quand mars entre comme un mouton, il sort comme un lion.
&
Quand, au printemps, la lune est claire, peu de noix espère.
Si la lune est trouble, la noix redouble.
Pluie de mars grandit l’herbette, et souvent annonce disette.
Fleur marsière ne tient guère.
S’il pleut le jour de Saint Victorien (23 mars), tu peux sûrement compter sur du bon foin.
&
S’il pleut le jour de Saint Victorien, on ne ramassera que du foin.
En mars, vent ou pluie, que chacun veille sur lui.
Quand mars se déguise en été, avril prend des habits fourrés.
&
Le 25 mars, le compagnon rend la chandelle au patron.
Saint Gabriel (26 mars) apporte bonnes nouvelles
Brouillard en mars, gelée en mai.
A la Saint Gontran (28 mars), si la température est belle, arrivent les premières hirondelles.
Quand mars bien mouillé sera, beaucoup de fruits cueilleras.
Mars est comme la romance, il finit comme il commence.
&
Souvent, la Saint Amédée (30 mars) est de mars la plus belle journée.
Pour la Saint Benjamin [de Perce] (31 mars), le mauvais temps prend fin.
La vigne me dit : en mars me lie, en mars me taille, en mars il faut qu’on me travaille !
Le mois de mars doit être sec, avril humide et mai frisquet pour que juin tienne ce qu’il promet.
-----
C’est en mars que le printemps chante et que le rhumatisme augmente.
-----
En mars autant de gelées, en avril autant de poussées.
-----
Le soleil de mars donne des rhumes tenaces.
-----
 
Notre site internet est ouvert 24h/24h et 7j/7j: www.pepinieres-ramette.com
TOUTE L’EQUIPE VOUS SOUHAITE UN BON MOIS DE MARS.
NOUS RESTONS À VOTRE DISPOSITION POUR D’AUTRES RENSEIGNEMENTS.
LE POINT DE VENTE DES PEPINIERES RAMETTE EST OUVERT TOUS LES JOURS
SAUF LE DIMANCHE & LES JOURS FERIES
DE 8H30 À 12H00 ET DE 14H00 A 18H30.
Christophe G avec la complicité d’Evelyne M.