logo facebook
Connexion  Accès professionnel ▼

Professionnel, connectez-vous pour accéder à vos tarifs

Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?

Vous être client ?
Demandez vos codes d'accès

Contactez-nous

Nous contacter

02 31 48 64 50


Mai fait ou défait. (dicton)

mardi 2 mai 2017

Edito :

 A l’heure de la rédaction de cette newsletter nous ne sommes pas tous logés à la même enseigne. Dans notre secteur, certaines communes sont toujours sous le soleil tandis que d’autres sont victimes d’averses orageuses de pluie, de neige ou de grêle plus ou moins violentes. Les températures ne sont pas très élevées et le vent de ces dernières semaines renforce le froid ressenti. Le beau temps du mois de mars, avec ses températures inhabituellement douces, a fait débourrer pratiquement toutes les plantes. A certains endroits, le gel matinal de ces derniers jours a eu raison de certains feuillages juvéniles. Que se passe-t-il dans ce cas-là ? Tout comme l’eau augmente de volume en gelant, le liquide contenu dans les cellules, lorsqu’il gèle, fait exploser les parois de ces dernières. Côté feuillage, pas de souci particulier : les plantes touchées devraient faire de nouvelles feuilles. Par contre, des boutons floraux ont pu geler, d’où, dans certains cas, la rareté voir l’absence de fleurs sur certaines plantes lorsqu’elles devront fleurir.  D’autre part, vous avez sans doute remarqué que nous n’avons pas eu récemment de précipitations dans notre secteur. Si les plantes sont plus résistantes qu’il n’y parait, n’oubliez pas d’arroser vos récentes plantations (surtout celles qui comportent un feuillage actuellement) ainsi que celles qui ornent vos pots ou jardinières. Cependant, pensez à arroser suffisamment longtemps avant la période de gel. De la fin de matinée jusqu’en fin d’après-midi étant l’idéal. L’eau doit avoir le temps de s’évacuer avant qu’il gèle. De toute façon, les coups de gel de ces derniers jours sont superficiels. Le froid ne pénètre pas dans le sol. Et dire que beaucoup de personnes pensent qu’il pleut toujours en Normandie !

Ce ne sont pas ces températures frisquettes qui m’ont donné envie de vous parler du kiwi arctique mais plutôt les belles couleurs de feuillage de l’actinidia kolomikta pour vous réchauffer un peu.
Petit pense-bête : Le dernier dimanche du mois de mai c’est la Fête des mères (cette année ce sera le 28 mai).

Ci-dessous deux extraits de calendriers. Ils font référence à deux époques et deux cultures bien différentes mais tous les deux se rapportent à la nature.

Calendrier républicain :

FLOREAL (20 Avril/19 Mai) : Tire son nom de l’épanouissement des fleurs d'avril en mai.

PRAIRIAL (20 Mai/18 Juin) : Tire son nom de la fécondité riante et de la récolte des prairies de mai et juin.

Calendrier celte :

source : http://www.bretagne-celtic.com

Il s’agit de cycles courts (sur quelques jours). Cependant, les plantes sont présentes plusieurs fois par an dans le calendrier. Pour le mois de mai il y a trois périodes :

Du 01 au 14-05 = Le peuplier
Du 15 au 24-05 = Le châtaigner
Du 25-05 au 03-06 = Le frêne

Nos conseils en jardinage :

Entretien du verger :

C’est la pause ! Enfin… dès que vous aurez englué le tronc des arbres fruitiers si vous voyez des fourmis (elles sont en train d’élever des pucerons).

Tant que vous y êtes, éclaircissez les fruits sur les arbres trop chargés. C'est-à-dire, ne laissez que quelques fruits à chaque fois. Pensez « qualité » plutôt que « quantité ».

Vous pouvez épandre de l’engrais riche en potasse au pied de vos fruitiers et au sol dans toute la zone correspondant à la couronne de l’arbre.

Vous pouvez installer un paillage au pied des arbustes à petits fruits. Cela permettra une moindre déperdition d’eau et empêchera les mauvaises herbes de pousser.
 
Continuez votre surveillance pour traiter contre les insectes le cas échéant.

Vous pouvez commencer à traiter vos pêchers et abricotiers contre la cloque.

Dans les massifs :

Pensez à installer des tuteurs auprès des grandes plantes (pivoines, dahlias, marguerites, roses trémières…) pour éviter qu’elles s’effondrent sous leur poids.

Terminez vos plantations de bulbes à floraison estivale (glaïeuls, cannas, dahlias…).

Laissez les muscaris monter à graines. Ils se sèmeront tout seuls. En revanche, coupez les fleurs fanées des bulbes à floraison printanière (tulipes, narcisses…).  Quand leur feuillage sera desséché, arrachez les bulbes et faites-les sécher à l’ombre en les étalant sur un cadre grillagé. Coupez le feuillage et séparez les bulbilles qui se trouvent à la base. Stockez-les ensuite au sec en attendant l’automne pour les replanter.

Continuez de planter les arbustes vendus en conteneur si vous en avez envie (les plantes en conteneur se plantent tout au long de l’année).

Arrosez régulièrement vos nouvelles plantations. Surveillez l’arrosage des plantes de terre de bruyère : elles sont difficiles à réhydrater.

Binez la surface de vos massifs lorsque la terre est sèche pour casser la croûte de battance.

Fixez vos plantes grimpantes au fur et à mesure de leur pousse.

Replantez à l’ombre les plants de muguet enracinés que l’on vous a offerts dès qu’ils sont défleuris (ils sont des inconditionnels de l’ombre !).

Vous pouvez continuer d’installer les vivaces dans vos rocailles, bordures d’allées et massifs. Les vivaces donnent toujours la touche finale aux aménagements.

C’est toujours le bon moment pour planter les rosiers en conteneur (pot). Si vous avez des rosiers, débarrassez-les des gourmands (pousses du porte greffe), inspectez de temps à autre les tiges et les feuilles pour lutter tout de suite si des insectes sont présents. Donnez de l’engrais à vos stars du jardin, vous aurez plus de fleurs ! Si vous préférez avoir de grosses fleurs sur votre rosier, coupez les boutons latéraux. Eliminez les fleurs au fur et à mesure qu’elles fanent, votre rosier vous remerciera en refaisant de nouvelles fleurs. [Si vous n’avez pas de rosier, venez en acheter chez nous !].

Vous pouvez tailler de moitié les branches des lilas ayant fleuri. Et enlevez les fleurs fanées des rhododendrons, azalea japonica (azalées persistantes), azalea mollis (caduques), pivoines, camelia, piéris… Il est un peu tard pour tailler les buissons qui fleurissent en été et en automne, MAIS PAS CEUX QUI VIENNENT DE FINIR LEUR FLORAISON (groseillier à fleurs, forsythia, cognassier du japon…). Alors, en route, sécateur à la main, vers vos buissons, au fur et à mesure qu’ils défleurissent.
Les arbustes persistants pourront également être taillés si vous le souhaitez.

Au potager :

Une astuce pour les gastéropodes, enfin… contre ! Vous pouvez épandre de la cendre autour des plantes sensibles.

Binez régulièrement autour de vos légumes et éliminez les mauvaises herbes avec leurs racines.

Vous pouvez butter vos pommes de terre.

Les framboisiers et mûriers doivent être maintenus pour supporter le poids des fruits. S’ils sont alignés, vous pouvez planter des piquets et tendre des fils, le premier à 40cm du sol, le deuxième à 80cm, etc.

Vous pouvez redémarrer votre compost en le remuant de temps en temps.

Au bassin :

Avec les températures qui remontent, il faut surveiller la prolifération des algues filamenteuses. Leur nombre diminuera lorsque les plantes aquatiques prendront de l’ampleur.
 

GROS PLAN SUR …

L’actinidia kolomikta (kiwi arctique).

C’est bien une liane dont il est question ici, cependant n’y cherchez pas Tarzan.


 

Chez nous, il atteindra environ 5m de haut et pourra s’implanter sur 2 à 3 m². Dans ses pays d’origine (Chine, Japon, Corée, Russie) il pousse jusqu'à 14 mètres.

 

Sans conteste, c’est par son feuillage que cette plante est étonnante : il ne cesse de changer de couleur ! A la fin de l’hiver, au début du printemps, l’actinidia kolomikta a des jeunes feuilles couleur bronze. Ensuite, elles deviennent vertes. Jusque-là, ce n’est pas rare. Là où ça surprend, c’est qu’avant la floraison, certaines feuilles deviennent blanches ; un peu, beaucoup, voire totalement blanches. Ce n’est pas tout ! Après la floraison, ces mêmes feuilles rosissent jusqu'à devenir rouge cramoisi.



 

Il faut environ 9 ans pour que le kiwi arctique commence à pouvoir produire. Il fait des fleurs blanches légèrement rosées, dégageant une odeur agréable. La floraison dure une vingtaine de jours au mois de juin, portée par les branches de l’année passée. C’est une grosse différence avec l’actinidia chinensis (le kiwi qui porte des fruits que nous connaissons tous) puisque ce dernier porte les fleurs (donc les fruits) à la base des pousses de l’année.



En septembre, les fruits sont mûrs. Ils sont verts, longs de 3 cm et larges de 1,5cm. C’est un fruit comestible, sucré, mais au regret de casser le rêve des gourmands il n’est pas très savoureux.


 

Vous lui choisirez un emplacement à la mi-ombre. En effet, il supportera le soleil, mais pas aux heures les plus chaudes. Au mieux cela vous privera de profiter de ce feuillage magique, au pire… Sachez que dans son milieu naturel, il pousse dans des forêts de conifères et de feuillus.


 

Coté résistance au froid, c’est également étrange. Il est donné pour résister aux grands froids (-40°C) mais il peut trépasser à cause de gelées printanières.

 Proverbes et citations :

De la pluie le premier jour de mai ôte aux fourrages de la qualité.

-----

Au jour de la Saint-Boris [de Bulgarie] (2 mai), par malheur, c’est un mauvais vendangeur.

-----

Lorsqu’il pleut le 3 mai, point de noix au noyer.

&

Si Saint-Jacques [le mineur] pleure, bien peu de glands il demeure.

&

S’il pleut à la Saint-Philippe, remise tonneau et pipe.

-----

Rosée de mai fait tout beau ou tout laid.

-----

Sainte-Judith (5 mai) voit pinson au nid

-----

Plus mai est chaud, plus l’an vaut.

-----

Le mois de mai, de l’année décide la destinée.

-----

Mai fait ou défait.

-----

Mai frileux : an langoureux. Mai fleuri : an réjoui.

-----

C’est à la Saint-Antonin (10 mai) que vend son vin le malin.

-----

Attention, le premier saint de glace, souvent tu en gardes la trace.

&

Saint-Mamert (11 mai), Saint-Pancrace (12 mai), Saint-Servais (13 mai) de leur passage laissent souvent trace.

&

Les trois saints au sang de navet, Saint-Mamert, Saint-Pancrace, Saint-Servais, sont bien nommés les saints de glace.

-----

Avant Saint-Servais point d’été, après Saint-Servais plus de gelée.

-----

Saint-Matthias (14 mai) casse la glace, s’il n’en trouve pas, il faut qu’il en fasse.

-----

A la Sainte-Denise (15 mai), le froid n’en fait plus à sa guise.

&

A la Sainte-Denise s’arrête la bise.

-----

A la Saint-Honoré (16 mai), s’il fait gelée, le vin diminue de moitié.

&

A la mi-mai queue de l’hiver, Saint-Honoré (16 mai) que de pois verts.

-----

S’il tonne au jour de Saint-Pascal [Baylon] (17 mai), sans grêle, ce n’est pas un mal.

-----

Brouillard de mai, chaleur de juin, amènent la moisson à point.

-----

Craignez le petit Yvonnet (Saint-Yves = 19 mai), le pire de tous quand il s’y met.

-----

Sel de mai, sel de ce mois, n’enrichit pas le bourgeois.

-----

Au mois de mai il faudrait qu’il ne plût jamais.

-----

A Saint-Emile (22 mai), luzerne à pleine faucille.

&

Si elle gèle, Sainte-Quitère emporte tout dans sa devantière (grand tablier).

-----

A la Saint-Didier (23 mai), soleil orgueilleux nous annonce un été joyeux.

-----

Celui qui s’allège avant le mois de mai, certainement ne sait pas ce qu’il fait.

-----

S’il pleut à Saint-Urbain, c’est quarante jours de pluie en chemin.

-----

Quand il pleut à la Saint-Philippe [Neri] (26 mai), le pauvre n’a pas besoin du riche.

-----

Soleil de Saint-Germain (28 mai) nous promet du bon vin.

-----

Le jour de Saint-Maximin (29 mai) s’embaume le jasmin.

&

A la Saint-Gérard [de Brou] la récolte est encore au hasard.

&

A la Sainte-Théodosie la rose est la fleur choisie.

-----

Si le dicton dit vrai, méchante femme s’épouse en mai.

-----

S’il pleut à la Sainte-Pétronille (31 mai), pendant quarante jours elle trempe ses guenilles.

&

S’il pleut le jour de Sainte-Pétronille, le blé diminue jusqu’à la faucille.

&

Pluie de Sainte-Pétronille change raisin en grapilles.

-----

Mai sans rose rend l’âme morose.

 

TOUTE L’EQUIPE VOUS SOUHAITE UN BON MOIS DE MAI.

NOUS RESTONS À VOTRE DISPOSITION POUR D’AUTRES RENSEIGNEMENTS.

LE POINT DE VENTE DES PEPINIERES RAMETTE EST OUVERT TOUS LES JOURS

SAUF LE DIMANCHE & LES JOURS FERIES

DE 8H30 À 12H00 ET DE 14H00 A 18H30.